Ma Vision

10

 

<< En principe, le rôle de l’agent sportif est économiquement majeur dès lors qu’il conduit les joueurs, les entraîneurs et les clubs à accéder à une relation d’emploi en adéquation avec leurs désirs. >>

 

Sur le plan économique la théorie de Jean-François Brocard est juste et s’explique *. Pourtant, en pratique, le métier d’agent sportif est souvent décrié et parfois même pointé du doigt. Il semble loin d’occuper ce rôle majeur qu’on lui prête. Tout comme l’ensemble des acteurs du football, nous essuyons de vives critiques. En effet, les mauvais choix pour certains et les décisions incomprises par d’autres, ont eu pour conséquence de considérer que le dénouement désastreux d’un faible nombre de situations passées, constitue désormais l’issue inévitable de la majorité des cas à venir. Ainsi l’agent sportif est-il trop souvent perçu comme étant de mauvais conseil, le joueur de football comme étant doté d’un mauvais état d’esprit, l’entraineur comme étant la cause de tous les maux et les clubs comme étant tyranniques. Au-delà de ces lieux communs, la question est de savoir comment remédier à cette mauvaise image. Pour y répondre il convient d’appréhender les choses d’un point de vue plus humain et conforme à l’éthique sportive. En vous répondant rapidement je vous dirai que la solution réside en chacun de nous. Par exemple, il appartient aux clubs d’être prévoyants et ouverts à la discussion ; aux joueurs d’accepter de se faire assister dans leurs choix de carrière et dans la gestion de leur image ; à l’agent sportif d’être plus transparent etc. En ce qui me concerne, j’entends rester utile et efficace tout en développant une approche humaniste et indépendante du milieu du football.

 

Historiquement, le métier d’agent sportif est exercé sous diverses appellations. A titre d’exemple, cette profession est exercée sous les appellations de courtier, agent, conseiller, manager, mandataire, bras droit etc. En réalité, on ne peut définir son rôle qu’en analysant la nature juridique des missions qui sont confiées à l’agent sportif et des prestations qu’il fournit. La FIFA dans son nouveau règlement, concernant l’utilisation pour les joueurs, les entraineurs et les clubs d’un agent sportif parle de recours à la collaboration d’intermédiaire **: Art 2 al.1 de ce même règlement << Les joueurs, les entraineurs et les clubs sont en droit d’avoir recours au service d’un intermédiaire lorsqu’ils concluent un contrat de travail et/ou un accord de transfert. >>

 

Aussi, lorsque l’on cherche à définir précisément le métier d’agent sportif, on ne prend en compte, en général, que la mission qu’il est supposé offrir. Selon cette considération, on voit seulement sa mission de mise en relation. Or, une prise en charge adaptée et définie à l’avance peut, pour les joueurs, les entraineurs et les clubs, revêtir plusieurs formes. Elle peut consister en un travail de recherche, de prospection, de conseil juridique, de conseil fiscal, de représentation, de gestion de carrière etc. Tous ces services peuvent être envisagés.

 

Ainsi, il entre dans la nature même de la profession d’agent sportif que de fournir des services diversifiés. Et cette diversité des prestations s’accentue encore quand on observe les différents niveaux de compétences et d’aptitudes des agents sportifs. L’essentiel pour un joueur et un entraineur étant bien sûr de s’entourer d’une personne de qualité et de confiance avec leur agent. Dans un marché de plus en plus dur et livré à lui-même, il est devenu crucial pour un joueur et un entraineur de bien le choisir. Il est important de pouvoir s’assurer de la compétence et de la disponibilité de l’agent choisi. A défaut, c’est prendre le risque de s’exposer à une multitude de problèmes qui, lorsqu’ils se poseront, pourront constituer un frein très dommageable et limiteront vos choix. Or, en ayant choisi un agent sportif de confiance qui vous accompagne, il sera toujours possible de prévenir les conflits et trouver des solutions. Ce sont les standards éthiques de mon métier que je défends. Je m’engage en tant qu’agent sportif à donner le maximum pour garantir le professionnalisme, l’intégrité et la confidentialité de mes interventions.

 

 

 

* Jean-François Brocard, Doctorant en économie au Centre de Droit et d’Economie du Sport ( CDES ). Paru dans le livre  » Agent Sportif  », études Brochées sous la coordination de Jean-pierre Karaquillo et Franck Lagarde, édition Dalloz-Sirey.

 

** Retrouver ce règlement: